Même armés d'une solide expérience, travailler seul conduit souvent à l'enfermement dans des habitudes qui ne nous font pas forcément régresser, mais qui ne donnent pas à notre progression et à celle de nos chevaux la continuité que nous recherchons. En ce qui concerne la qualité où le potentiel de nos animaux, ne pas s'ouvrir, demander ou simplement écouter les commentaires et les conseils des professionnels qui nous entourent peut se révéler une barrière au développement de la justesse de notre perception.

 

Quand cela est possible, recourir aux services d'un tiers professionnel pour notre formation, quelque soit notre niveau équestre, est toujours un plus non négligeable. Ce travail est soit régulier, soit périodique mais le principal dans ces deux contextes est de travailler les points faibles abordés lors de ces séances avant la prochaine rencontre, de sorte à se garantir une progression significative. Le travail sur vidéos est aussi très formateur pour sois-même car se voir évoluer change complètement les perspectives par rapport aux sensations ressenties. L'organisation d'une telle séance est par contre quelquefois compliquée quand elle oblige à associer différentes personnes à un moment donné en disposant d'un appareil dont la batterie est rechargée (suffisamment, en temps et en heure), d'un disque où d'une bande vierge où assez disponible et d'un support sur lequel nous pouvons garder ces archives, quand elles nous parviennent enfin. 

 

 

Bien qu'ayant tous des idéaux propres et différents envers les chevaux, leurs modèles et leurs qualité sportive (style, force, etc), l'apprentissage de notre expertise n'est que le fruit de rencontres multiples avec ces animaux et de l'observation du résultat de leurs mises en situation. Néanmoins, se former seul sur ce plan prend d'une part plus de temps qu'avec l'aide de spécialistes, mais risque surtout d'éviter la confrontation d'idées sur un sujet en constante évolution pour finalement mener à une utopie qui ne tient plus compte des exigences sportives et commerciales réelles de notre époque.

Les relations entre passionnés et professionnels ne doivent toutefois pas être à sens unique, mais favoriser l'échange et la tentative par l'un et par l'autre de comprendre la voie prise par son interlocuteur dans sa recherche de perfection. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement