La croissance de chaque cheval étant différente d'un individu à un autre, le changement de pied au galop se fait en fonction de celle-ci, c'est-à-dire quand sa morphologie le permet. Par contre, rien empêche de préparer cette découverte dès les premières séances de travail monté.

Le passage du galop au trot étant effectué sur l'entrée de la diagonale, le départ au galop à l'autre main se fera à la sortie, à l'arrivée sur la piste (qui se fera un peu avant le coin pour cet exercice), c'est-à-dire sur la courbe à l'extrémité de la diagonale. Après quelques séances de ce travail bien exécuté, la transition descendante se fera un peu plus tard sur la diagonale, ce qui signifie que le nombre de foulées de trot diminuera pour toujours aboutir à un départ au galop sur une courbe, jusqu'à ce que deux foulées séparent les deux mains du galop. Ceci étant demandé tous les jours, le cheval donnera de lui-même une seule foulée de trot qui aboutira pour finir à un changement de pied que l'on déclenchera en plaçant les aides appropriées au moment opportun.

Ne pas oublier de travailler aux deux mains et d'utiliser les deux diagonales de façon à ne pas lui apprendre à effectuer les changements de pied qu'à un endroit précis. Les diagonales pourront au fur et à mesure ne se faire que sur la moitié du manège ou de la carrière.

 

Lors du premier changement de pied réalisé à chaque main, récompenser fortement et achever la séance.

Le temps écoulé entre la préparation aux changements de pieds et leurs acquisition peut se compter en semaines, voire en mois mais l'important est la justesse de leur exécution. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement