Le nouveau cheval est arrivé aux écuries. Qu'il y vienne pour un débourrage, pour le travail, après acquisition ou pour tout autre raison, il n'est pas indispensable de le monter ou de le manipuler immédiatement. Nous préférerons le laisser s'adapter au minimum une journée et une nuit à ce nouvel environnement. Vouloir précipiter les choses nous fera surtout perdre le temps qu'on a voulu gagner et mieux vaut le lâcher au paddock pour lui souhaiter la bienvenue. La transition alimentaire se fera si possible sur quelques jours si la nourriture est différente de celle utilisée auparavant, les propriétaires fournissant alors la quantité de grain adéquate avec leur animal. En ce qui concerne le foin, la question peut se poser dans le cas de deux qualités de fourrage vraiment différentes et une transition serait alors idéale. Connaître les habitudes particulières des nouveaux pensionnaires peut nous aider à comprendre leur comportement, comme la connaissance ou non de l'utilisation des abreuvoirs automatiques. Les propriétaires répondront généralement volontiers aux interrogations que nous avons au sujet des chevaux qu'ils nous confient. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement