Mettre un cheval en place ne signifie pas seulement le faire céder dans sa nuque et dans sa bouche. Ces demandes interviennent en dernier lieu, c'est-à-dire quand aura été obtenu l'engagement des postérieurs. Pour un jeune cheval, cet engagement se développe proportionnellement à l'impulsion et à l'amplitude, qui ne signifient pas vitesse et précipitation.

L'impulsion est un sentiment, l'envie du cheval de se porter en avant et l'amplitude est la distance parcourue par un même membre entre son lever et son poser au sol. Pour cette raison, la détente doit être active en tout temps et le contact avec la bouche le plus léger en attendant que le cheval vienne naturellement le prendre quand l'impulsion (que l'on cherche à déclencher) et l'amplitude le lui permettent. L'attitude basse alors obtenue au trot et gardée une bonne partie de la détente sera le point de départ à la recherche du fléchissement de la nuque et l'allègement de l'avant main. Les rênes seront raccourcies avant de continuer les exercices, toujours au trot, de cercles et de huits de chiffre : deux cercles aux mains opposées unies par quelques foulées droites (changer le pied sur lequel on trotte au début des foulées en ligne droite). La main intérieure peut être levée (tout en gardant la rêne d'ouverture) plus que la main extérieure (qui reste tendue en rêne régulatrice). Elles cèdent quand le cheval cède dans sa bouche sans pour autant perdre le contact avec celle-ci. Toute régulation nécessaire, quand par exemple le cheval tire, se fera en levant légèrement les mains, la règle étant de toujours les avoir plus hautes que la bouche, sans oublier qu'il a l'esprit de contradiction. Les jambes gardent l'impulsion, l'engagement et les hanches sur la courbe. Le placer de la tête ne doit pas être excessif' c'est-à-dire que pour être efficace, le chanfrein ne doit pas se retrouver en arrière de la verticale.

 

Quand cette attitude est acquise en cercle, les foulées en ligne droite qui composent les huits de chiffre peuvent voir leur nombre augmenter progressivement pour ne devenir que lignes droites isolées.

Au galop, commencer les demandes sur de grands cercles puis sur des plus petits, pour les réagrandir et finir également sur des lignes droites. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement