Tous comme les nouveaux exercices, la découverte du saut doit se faire de façon progressive et rien ne sert de chercher dès la première fois à savoir ce que le cheval a dans le ventre. Cette première expérience est donc un apprentissage, la mise en confiance et ce qui pourrait être considéré comme un premier petit travail (plus psychologique que physique) de notre monture. Il faut considérer que les bonnes choses sont autant assimilées que les moins bonnes mais c'est surtout une idée globale de la séance que retient l'animal quand elle est bien terminée. La première approche se fait lors de fins de séances de travail léger.

Le jeune cheval ayant déjà appris à passer des barres au sol isolées, les premiers obstacles sont surtout composés de petites croix (X) qui sont franchies au trot (le premier saut vers la porte) pour une décomposition du geste. Ils ne doivent pas dépasser 50 à 70 cm et sont abordés droits et de loin avec un bon mouvement en avant, sans précipitation toutefois. Quelques bons petits sauts aux deux mains et dans les deux sens suffisent les premières fois mais des obstacles sautants et variés (oxers avec croix en premier plan, palanques) doivent rapidement être envisagés sur le tracé tout en restant peu élevés. L'objectif principal est actuellement le saut de façon détendu. Un refus ne sera pas sanctionné mais le cavalier sera plus entreprenant à l'abord suivant, sans devenir effrayant pour son élève. Profiter de la franchise de certains sujets pour sauter légèrement de biais les petites barres, en respectant néanmoins le milieu. Les croix seront ensuite montées (elles auront pu l'être avant avec les paresseux qui franchissent les obstacles trop lourdement) et toujours abordées au trot (le cheval peut déclencher de lui-même le galop à une foulée de l'appel, signe d'impulsion et de tonicité). Le galop et la rectitude sont gardés après les barres pendant quelques foulées puis le trot et le pas sont repris, droits toujours. Quand tout ceci est bien acquis dans le calme, une ligne (croix, 5 foulées, oxer) de 70cm dans le sens de la sortie (vers la porte) peut être abordée lors d'une séance spécifique. La détente à l'obstacle sera faite sur la croix au trot et aux deux mains dans le sens inverse de l'entrée de ligne, puis sur l'oxer (toujours au trot) dans le sens de la sortie de la ligne. Enfin, la ligne sera franchie dans son intégralité. Le cheval sautera alors en confiance l'oxer au galop sur une foulée pré-règlée. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement