Le travail avec les chevaux est une activité qui ne tient compte ni des heures ni des jours ouvrables, en ce sens que tout peut arriver sans avoir été préalablement prévu ou organisé. C'est donc pour cette raison qu'être doté d'une certaine faculté d'adaptation n'est jamais un obstacle aux intervenants de ce milieu. Au contraire, faire preuve de sang-froid et d'esprit d'initiative est toujours un plus dans les situations d'urgence ou tout simplement de dérèglement du rythme normal des opérations habituelles.

 

Néanmoins, respecter quelques règles préventives est généralement le secret qui permet d'éviter certains troubles mineurs et peut-être plus.

 

Au sein de l'écurie, les tâches (même mineures), doivent être clairement attribuées aux différents membres du personnel de sorte à ce que chacun connaisse sa fonction et les responsabilités qui s'y rattachent. Ainsi, une acuité spécifique se développe pour chacun et tout changement de rythme ou de comportement habituel d'un cheval sera plus aisément détecté. Quand par contre, un membre de l'équipe de travail doit s'absenter, une répartition de ses tâches sera faite entre les personnes présentes après que celles-ci eurent été informées des différents paramètres liés à leurs responsabilités temporaires. 

 

 

En ce qui concerne les animaux, entrer dans une organisation trop formelle et trop réglée de leur rythme quotidien (ex: heures des repas, heures des sorties) pourra leur nuire au cas ou un imprévu se produirait et bouleverserait cette organisation trop précise, entraînant de ce fait des troubles passagers tels que les coliques. Il est donc autorisé, voire nécessaire, de permettre certaines fluctuations dans l'emploi du temps quotidien.

Réussir à déterminer les tâches pour lesquelles ne doivent pas intervenir de changements et celles, au contraire, ou elles doivent avoir lieu nous permettra d'anticiper différents désagréments pour réussir à les éviter. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement