Le cheval de sport, par son statut, est l'objet d'une préparation en vue de différents évènements tels que des présentations et des épreuves d'élevages, des concours et des épreuves sportives, voire des présentations de commercialisation. Quelques soit la fin à laquelle nous le destinons, il doit être prêt au jour J de l'échéance que nous lui avons fixé.

 

La préparation du cheval de sport ne s'arrête pas à la performance physique car elle commence avec toutes les contraintes que nous serons succeptibles de rencontrer avant, pendant et après celle-ci. Il est donc important de penser aux différentes étapes qui jalonnent notre parcours jusqu'à la présentation envisagée.

 

Le cheval en question devra déjà être monté dans un van ou dans le camion qui va le transporter car ce n'est pas le jour de l'évènement important qu'il faudra perdre du temps à lui apprendre comment procéder, la patience dans ces moments là étant plus limitée qu'à l'habitude. D'ailleurs, une ou deux sorties à l'extérieur les jours précédents sont une très bonne mise en situation et la transformation de la découverte en habitude est un plus, comme d'aller travailler le cheval dans une écurie voisine. Dans ce cas, tous les éléments qui seront rencontrés ultérieurement auront déjà été appréhendés (transport, environnement nouveau, travail).

 

Arrivé sur place, le cheval devra peut-être rester attaché au van où au camion, il doit donc aussi y être éduqué. Ceci est néanmoins une règle de base qui doit intervenir les premiers jours de son arrivée, au boxe et pendant un temps conséquent (plusieurs heures consécutives). L'utilisation de matériel solide et un sol non glissant viendra rapidement à bout d'un animal récalcitrant. Un cheval qui tire au renard reste pour lui et pour les autres un risque toute sa vie. 

 

 

Vient ensuite l'évènement attendu dont la préparation spécifique aura été anticipée assez longtemps à l'avance pour ne pas être faite dans la précipitation, que ce soit physiquement ou administrativement. Il est donc important de se tenir informé des différents évènements ayant lieu dans le cadre de notre discipline et de nos centres d'intérêts et de rester organisés quant aux enregistrements spécifiques demandés pour ceux-ci. Pour l'épreuve elle-même, quand le mors utilisé est différent de celui du travail, il aura été essayé quelques séances auparavant, ainsi que le matériel neuf qui a quelquefois besoin de nouveaux réglages par perforations. Le cheval est aussi préparé à la pose des crampons si le terrain visité est en gazon, la ferrure est vérifiée deux semaines avant, ce qui laisse en cas de besoin le temps au maréchal de s'organiser pour referrer au minimum une semaine avant les épreuves.

En dernier lieu, la préparation aux remises de prix se fait sur le tas et la joie qu'elles apportent compense toujours les désagréments mineurs quand les règles de sécurité sont respectées (distance par rapport aux autres chevaux). 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement