Les produits de l'élevage ne sont pas des animaux qui restent aux champs où en stabulation jusqu'au débourrage et la mise au travail. Dès les premières semaines, ils feront l'objet d'une observation et d'une préparation particulière.

Les jours qui suivent la naissance sont surtout consacrés à la manipulation et à la mise en place du licol (licou) qui sera agrandit régulièrement avec la croissance pendant les semaines et les mois suivants. Cette période est aussi propice à l'apprentissage de la conduite en main, proche de la mère. L'attache peut intervenir progressivement mais l'essentiel de cette éducation se fait quand le physique de l'animal le permet, c'est à dire vers 6 mois à 1 an, mais jamais sans surveillance de la part d'un professionnel. Pour ce faire, le matériel utilisé doit être solide et le sol non glissant. La croissance des pieds est vérifiée constamment pour remédier de façon précoce aux mauvais changements d'aplomb. La prise des pieds fait partie de l'éducation du jeune poulain. Quand ces choses sont acquises, il est tout de même bon d'en effectuer un rappel chaque mois pour ne pas laisser les jeunes à eux-mêmes aux champs du printemps à l'automne. Au pré pour plusieurs jours ou plusieurs semaines, le licol est retiré pour éviter les accidents.

 

L'alimentation doit pour sa part évoluer en fonction des besoins de chaque animal car pour certains, l'herbe et le fourrage peuvent ne pas suffire et un complément (grain et minéraux) évitera des manques qui lors de la croissance amènent des perturbations irrémédiables.

Avant le débourrage, procéder à une visite vétérinaire complète (auscultation+radios) permet d'établir clairement les alternatives réellement envisageables avec chaque animal en fonction de nos objectifs, de procéder aux soins nécessaires sans arrêter le travail en cours du jeune cheval ou d'investir temps et argent dans un poulain qui se révèle non commercialisable.
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement