La semaine est trop courte pour que nous puissions y inclure tous les exercices possibles et utiles à l'évolution constante d'un cheval en le gardant motivé. Sa faculté d'apprentissage est grande lors du débourrage (2ans et demi à 3 ans) mais peu se réduire rapidement si elle n'est pas entretenue, c'est-à-dire s'il est ancré malgré lui dans un rythme ou un environnement qui ne lui apprend plus rien. Quelque soit la discipline à laquelle il est destiné, rien ne l'empêche de pratiquer toutes les autres à son niveau et d'y progresser à son rythme. Au contraire, cela lui amènera d'autres réflexes en développant son influx nerveux général et ses capacités physiques (endurance, souplesse, force, etc...) de façon homogène en lui donnant le mental nécessaire à la réalisation de bonnes performances. Des aires de travail différentes, tant par leur cadre que par leur texture, sont également des éléments favorisant le développement et l'entretien de l'attention et des capteurs proprioceptifs. Certains exercices spécifiques peuvent être travaillés ou approfondis deux jours consécutifs mais pas davantage.

 

Voici donc quelques activités autres que la discipline essentiellement pratiquée qui peuvent entrer dans un programme de deux semaines de travail :

 

-Dressage pur

 

-Plat, séance en extension

 

-Travail enrêné (rênes allemandes, rênes à Houlette, gogue commandé)

 

-Barres au sol

 

-Gymnastique à l'obstacle

 

-Trotting en terrain varié

 

-Canter

 

-Séances spécifiques faîtes à l'extérieur (dans une autre écurie)

 

-Trotting ou canter faits à l'extérieur (forêt, plage)

 

-Longe libre, longe enrênée

 

-Longues rênes simples 

 

 

-Travail en liberté (libre ou enrêné)

Plusieurs exercices différents développent des points identiques et une bonne association de ceux-ci aidera à l'entretien physique et mental de notre monture. 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement