Considérant que les séances de travail quotidiennes sont chaque jour l'apprentissage d'une chose nouvelle ou l'approfondissement d'une autre, il nous faut respecter la démarche appropriée à chacun de ces deux cas. Pour l'un ou pour l'autre, le cheval devra néanmoins être détendu et disponible, c'est-à-dire physiquement et psychologiquement près au travail: c'est le rôle de la détente. De sorte à ce que celle-ci soit progressive et amène le moins de contrainte possible, il est important d'effectuer les premières courbes à la main où il est le plus à l'aise. Cela est personnel à chacun mais la majorité le sont à main gauche. Le temps utile à cette phase est aussi fonction de l'animal et des facteurs extérieurs (température, environnement). Bien que répété chaque jour, ce moment est celui qui déterminera la suite de la séance et il est donc primordial d'être soit même disposé et à l'écoute de notre monture.
La découverte et l'apprentissage de choses nouvelles se fait progressivement et une par une. Dès la première bonne réalisation, indiquer notre contentement de la voix immédiatement, récompenser en repassant au pas rênes longues et en caressant. Une ou deux demandes supplémentaires pourront être faites mais pas plus. Par contre, pour éviter la latéralité, toujours travailler les exercices aux deux mains, même les premières fois, ce qui aidera à déterminer le côté le plus disponible et ainsi pouvoir commencer par celui-ci lors de la prochaine séance ayant le même objet. En ce qui concerne les premiers changements de pieds au galop, une seule demande à chaque main suffit
L'approfondissement d'un travail se fait après la détente et la révision de la séance précédente du même thème pour valider son acquisition. La progression ne doit pas être plus rapide que la découverte.
 
Dans les deux cas, la dernière partie de séance est un retour au calme qui est fait lui aussi progressivement, brièvement au galop (si le travail était au galop principalement), puis au trot en extension pour étirer les muscles qui auront été sollicités pendant l'effort et réduire le taux d'acide lactique dans le sang (responsable des courbatures).
Tout comme un secret qui est déposé dans une boîte, la formation du cheval par le don de notre savoir ne se fait pas sans un minimum de protocole, avant, pendant et après. 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement